• Effet Tschok

    La question de l' "interdiction" reste au coeur de la réflexion, alimentée qui plus est par l'opinion d'un chroniqueur de mon journal régional, parue dimanche, et qui dit ceci, entre autres : " La société européenne est en proie, droite et gauche confondues, à une hystérie de légifération tous azimuts en passe de devenir ouvertement liberticide. L'acharnement des pouvoirs publics à réglementer la vie individuelle et collective dans toutes ses composantes et dans tous ses recoins, ne connaît plus de bornes".

    Alors, là, il y a un creux, une faille : quand on observe toutes les dérives d'un système qui croule dans la plupart de ses composantes, on a la tentation de dire " Interdisons " ( c'est la cas du Dakar ), et puis on se dit ensuite qu'il y là à mettre un doigt dans un engrenage de "réglementation liberticide". De Charybde en Scylla. Au creux c'est la crise !

    Gare à la crise !

    Deux souvenirs perso : c'était en 1958, au lycée, terminale, période troublée ( un surveillant général viré pour cause de pédophilie et un surveillant, un pion, que notre groupe ne parvenait pas à supporter : crise au lycée, négociations avec le Proviseur ) Résultat : une proposition de nous mettre en situation d' Autodiscipline dans les permanences, on n'est pas surveillé mais on prend nos responsabilités. On a bossé, on a rigolé, on a eu notre bacc comme les autres, vive la crise !

    deuxième souvenir : année 1991, à la Martinique, je bosse pour un service de formation d'adultes et crée un dossier de mise en place de formations à l'artisanat d'art, pour des débouchés économiques liés au tourisme. La plupart des interlocuteurs à qui je propose ce projet me répondent : " à la Martinique, le confort tue la créativité, la créativité tu vas la trouver à Haïti, là où les gens crèvent de faim"   Vive la crise !

    A croire que les gens sont "bons" dans les situations de crise; Alors, gare à la crise !


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :